A la rencontre de Chloé, créative Responsable du Lab Innovation d’ekWateur

Artiste dans l’âme et engagée en faveur de l’environnement depuis ses années étudiantes, Chloé a rejoint l’aventure ekWateur à ses débuts, poussée par sa volonté de s’engager dans une entreprise où le challenge et l’innovation sont les maîtres mots. 

Après près de trois ans en tant que cheffe de projets IT du parcours de souscription, elle est aujourd’hui responsable du Lab Innovation d’ekWateur. Présentation de cette artiste qui met chaque jour son talent au service du futur d’ekWateur.

Salut Chloé, c’est super sympa de répondre à nos questions. Peux-tu nous présenter un peu ton parcours ?

J’ai un parcours tout à fait classique (rire) ! J’ai fait une prépa’ pour les écoles de commerce, puis j’ai intégré l’Ecole de commerce de Grenoble (GEM). Ne sachant pas ce que je voulais faire dans la vie, je n’ai pas fait de spécialisation particulière durant mes études. J’ai fait une année de césure en stratégie publicitaire et média, touchant une refonte de marque et ma dernière année à l’étranger dans un pays que j’affectionne tout particulièrement : la Suède.

Suite à ma première vraie expérience professionnelle durant ma césure et mon année en Suède, toujours un peu indécise sur ma carrière, j’ai fait comme bon nombre de jeunes diplômés des écoles de commerce et j’ai intégré un cabinet de conseil en business transformation. C’est à cette occasion que j’ai commencé à me familiariser plus concrètement avec le secteur de l’énergie, car j’accompagnais des grands groupes de ce secteur dans leurs projets de transformation digitale.

Ah les débuts indécis dans la vie active, on est tous passés par là… Mais c’est grâce à cette première expérience dans l’énergie que tu as décidé de travailler chez ekWateur ?

Plus ou moins, disons que cette expérience m’a fait prendre conscience de la longue route vers la transition énergétique. C’est ce qui m’avait principalement motivée au départ chez ekWateur : la question écologique. Pour moi, il est important que mon travail ait un impact positif sur le monde.

Après la rencontre de Donia, puis Jonathan et Julien, j’ai pu intégrer l’aventure ekWateur en tant que cheffe de projet IT responsable du parcours de souscription début mai 2016. A ce moment, tout était encore à faire pour que les clients puissent souscrire en ligne, j’avais jusqu’à juillet avec Slim le développeur de la souscription pour que tout soit opérationnel pour une centaine de bêta-testeurs, donc trois mois… Quand j’y repense, c’était un sacré challenge et un démarrage plutôt intense, mais j’ai adoré !

D’ailleurs, en dehors des raisons pour lesquelles j’ai intégré ekWateur, s’il fallait citer une raison qui me donne envie de poursuivre l’aventure, c’est bien celle-ci : les challenges au quotidien ! Et mes collègues sont supers aussi, on a des affinités sincères, on forme une vraie équipe, ce qui compte au moins autant que mon goût pour les challenges.

Tu as donc finalement trouvé ta voie chez ekWateur ! Mais tu as changé de poste depuis non ? 

En effet ! J’ai occupé le poste de cheffe de projet IT pendant de deux ans et demi et à la fin de l’année dernière, j’ai pris la tête du Lab Innovation, un service dédié aux innovations.

Mon rôle est depuis de créer les nouvelles offres et services d’ekWateur et de développer l’innovation de la marque. L’enjeux : faire que nos clients consomment mieux, et moins ! J’ai un poste qui est bien plus marketing et commercial qu’avant, c’est encore un nouveau challenge. Par exemple, mes missions consistent à réaliser des études de marché, business plans, à rencontrer les partenaires potentiels, à combiner toutes nos ressources pour faire voir le jour aux projets et à les suivre pour qu’ils soient pleins de succès.

Je définis mes projets et j’en suis garante, ce qui constitue chaque jour de nouveaux défis. D’ailleurs, compte-tenu de l’ampleur de la tâche, j’ai la chance d’avoir le soutien d’une stagiaire incroyable et hyper dynamique qui m’aide beaucoup… C’est une perle !  

Tu as l’air d’être quelqu’un de très engagé dans ton travail ! Quelles sont les valeurs qui te tiennent à cœur dans la vie personnelle et professionnelle ?

Mes principales valeurs tant au travail qu’à titre personnel sont la transparence et l’honnêteté. C’est sans doute en raison de ses valeurs que je suis bien chez ekWateur, car je les retrouve dans la culture de l’entreprise. Je les applique au quotidien dans mes relations professionnelles, notamment avec les partenaires, c’est ce qui me permet de construire des relations saines et durables.

Par ailleurs, je suis une personne très créative. A côté de mon job, je peins beaucoup et j’aimerais dans un futur proche ouvrir mon propre atelier de peinture, car j’adore ça. Pour valoriser mon travail j’ai créé un compte Instagram et site internet : artnecdotique… Je vous invite à aller le consulter (rire) ! La peinture est une vraie passion, j’y consacre d’ailleurs mes vendredi après-midi, peindre me permet vraiment de décompresser.

La dernière chose qui me tient à cœur, c’est de préserver la beauté de la nature. C’est un engagement de longue date, qui remonte au début de ma vie étudiante. Je pense d’ailleurs que c’est l’écologie qui a guidé mon choix pour mon année à l’étranger à Stockholm. Je me retrouve totalement dans la philosophie de vie nordique, qui accorde une grande importance au respect de la nature.

J’ai pris goût en Suède aux randonnées et depuis je ressens vraiment ce besoin de me ressourcer loin du tourbillon de la vie parisienne par de longues marches ou treks. J’en fais dès que j’en ai l’occasion, autrement dit, quasiment lors de toutes mes vacances : j’ai fait l’Himalaya l’année dernière, cet été j’irai au Kirghizistan… Que des espaces sans trop de présence humaine, où la nature a conservé ses droits.

Puisqu’on parle d’écologie, si tu avais un conseil écolo’ à donner, ce serait lequel ?

Je vais avoir du mal à n’en donner qu’un ! Plus sérieusement, le conseil de base que j’applique chez moi au quotidien est d’éteindre les multiprises. J’ai remarqué grâce à mon wattmètre (petit appareil qui permet de contrôler sa consommation d’énergie ndlr) qu’en éteignant la multiprise sur laquelle est branchée l’ordinateur de mon conjoint, je diminuais la consommation d’énergie de mon foyer ! Bon, mon appartement n’est pas très grand et l’ordinateur en question a une tour à l’ancienne, mais quand même : éteindre les multiprises pour limiter les veilles inutiles est mon conseil de base, qui peut sensiblement limiter la consommation à domicile.

Mon autre truc un peu simple, c’est de moins me sécher les cheveux. La plupart des gens ne le savent pas, mais le sèche-cheveux c’est assez énergivore. Du coup, dès qu’il ne fait plus trop froid, je ne me sèche plus les cheveux et comme j’ai un bon quart d’heure de marche pour aller au bureau, je les laisse sécher à l’air libre en y allant … Quitte à arriver avec les pointes un peu humides ! 

Tu as une sacrée personnalité ! D’ailleurs, comment te décrirais-tu ? Et comment tes collègues te décriraient ?

C’est un peu délicat de se décrire soi, en revanche, je sais que mes collègues disent souvent de moi que je suis pétillante et toujours positive… Du moins c’est ce qui ressort d’un atelier qu’on avait fait sur notre environnement de travail idéal : il fallait remplir un schéma IKIGAI et c’était ce qui se dégageait de la plupart des résultats me concernant, ce qui me touche beaucoup !

L’entretien touche à sa fin. Pour le mot de la fin, pourrais-tu nous dire quelle est, à ton avis, la qualité indispensable à avoir pour travailler chez ekWateur ?

S’il ne faut en retenir qu’une, c’est la persévérance, l’envie. Chez ekWateur, il ne faut pas avoir peur des défis, des challenges, toujours vouloir aller de l’avant en ayant en tête qu’à chaque problème rencontré, il y a une solution. Tout est possible quand on est motivé : cette phrase est mon leitmotiv au quotidien pour mener à bien mon travail de Responsable du Lab Innovation et permettre à ekWateur d’être toujours une entreprise à la pointe de l’innovation en faveur de la transition énergétique.

Laisser un commentaire